Accèder directement au contenu

Génomique Fonctionnelle

La section Génomique Fonctionnelle regroupe 9 équipes de recherche dont une équipe associée appartenant au département de physique de l’ENS.
Ces équipes s’intéressent à de multiples aspects fondamentaux de la dynamique et de l’expression des génomes.

Plusieurs facettes de la structure des génomes sont abordées, comme leur organisation au cours de l’évolution ainsi que leur réarrangement, leur recombinaison, leur réplication et leur réparation au cours des divisions cellulaires.
Nos regards se tournent en particulier vers les mécanismes fondamentaux de ces processus et leur interconnexion avec la régulation de l’expression des gènes au niveau transcriptionnel et post-transcriptionnel. Nous étudions notamment la vie complexe des ARN messagers et les fonctions variées des ARN non codants, ainsi que leur impact sur la morphologie cellulaire dans des contextes normaux et pathologiques.
Divers organismes modèles sont utilisés : paramécie, xénope, cellules humaines, ainsi que la bactérie pathogène Listeria monocytogenes.

Nous employons des méthodes expérimentales de pointe, variées et complémentaires : des outils biophysiques pour la nanomanipulation de molécules uniques d’ADN ou d’ARN et des moteurs moléculaires protéiques ; la visualisation par microscopie et l’analyse quantitative d’images à haut débit de différents complexes fonctionnels ; des méthodes génomiques et transcriptomiques à large échelle couplées au développement de nouveaux outils de modélisation bio-computationnelle ; la génomique comparative et la construction de modèles prédictifs de réseaux de régulation. La force de notre section réside dans l’intégration de techniques expérimentales et de bioinformatique pour élucider les rouages de la dynamique des génomes.

Hervé Le Hir, coordinateur de la section