Accèder directement au contenu

Alice Lebreton

Infection et devenir de l’ARN

Équipe IDeA, 2016


La bactérie Listeria monocytogenes, contaminant alimentaire fréquent, est l’agent pathogène responsable de la listériose, maladie opportuniste qui touche principalement les personnes âgées, les individus immunodéprimés et les femmes enceintes. L. monocytogenes peut franchir les barrières intestinale, fœto-placentaire et hémato-encéphalique, et se propager ainsi à l’ensemble de l’organisme. Cette bactérie a la capacité d’entrer et de se multiplier dans le cytoplasme de la plupart des types cellulaires. Pour ceci, un arsenal de facteurs de virulence ciblant différents constituants cellulaires lui permet de détourner les fonctions de la cellule hôte à son profit.

L’une des principales conséquences du dialogue entre la bactérie et son hôte lors de l’infection est le remaniement de leur expression génique. Cette reprogrammation conditionne la physiologie bactérienne, la survie cellulaire, la réponse immunitaire tissulaire, et détermine in fine l’issue patho-physiologique de l’infection. L’étude des différents niveaux de régulations, et de leur dynamique, est essentielle pour comprendre dans quelle mesure les fonctions cellulaires de base sont perturbées.

Objectifs


L’équipe Infection et Devenir de l’ARN étudie les mécanismes post-transcriptionnels affectant l’expression génique des cellules humaines lors de l’infection par Listeria monocytogenes. Elle utilise cette bactérie intracellulaire modèle pour établir une preuve de concept, qui pourra par la suite être étendue à d’autres infections. Les projets de l’équipe s’articulent en quatre objectifs :

  • L’infection a-t-elle un impact sur la stabilité des ARNm cellulaires ?
  • La traduction est-elle affectée par l’infection ?
  • Quels mécanismes moléculaires de la bactérie ou de l’hôte sont impliqués dans ces processus ?
  • Quelles sont les conséquences pathologiques ?


Les travaux de l’équipe combinent l’utilisation de technologies de pointe reposant sur le RNA-Seq, ainsi que des approches plus classiques de microbiologie cellulaire, biologie moléculaire et biochimie. Ces travaux devraient permettre de mieux comprendre le scénario d’adaptation de la cellule hôte à l’infection bactérienne, d’identifier de nouveaux facteurs de virulence, et d’explorer les voies de contrôle traductionnel eucaryotes dans un contexte d’infection.

Lebreton A*, Stavru F*, Brisse S et Cossart P. 1926–2016 : 90 years of listeriology. Microbes Infect. (2016) 18(12):711-23 (Compte-rendu de conférence).

Duval M, Cossart P et Lebreton A. Mammalian microRNAs and long noncoding RNAs in the host-bacterial pathogen crosstalk. Semin Cell Dev Biol. (2016) (Revue).

Lebreton A et Cossart P. RNA- and protein-mediated control of Listeria monocytogenes virulence gene expression. RNA biology. (2016) (Revue).

Lebreton A, Stavru F et Cossart P. Organelle targeting during bacterial infection : Insights from Listeria. Trends Cell Biol. (2015) 5(6):330-338 (Revue).

Cossart P et Lebreton A. A trip in the “New Microbiology” with the bacterial pathogen Listeria monocytogenes. FEBS Letters (2014) 588(15):2437-45 (Revue).

Lebreton A*, Job V*, Ragon M, Le Monnier A, Dessen A, Cossart P et Bierne H. Structural basis for the inhibition of the chromatin repressor BAHD1 by the bacterial nucleomodulin LntA. mBio (2014) 5(1):e00775-13.

Archambaud C, Sismeiro O, Toedling J, Soubigou G, Bécavin C, Lechat P, Lebreton A, Ciaudo C et Cossart P. The Intestinal Microbiota Interferes with the microRNA Response upon Oral Listeria Infection. mBio (2013) 4(6):e00707-13.

Lebreton A, Lakisic G, Job V, Fritsch L, Tham TN, Camejo A, Matteï P-J, Regnault B, Nahori M-A, Cabanes D, Gautreau A, Ait-Si-Ali S, Dessen A, Cossart P et Bierne H. A bacterial protein targets the BAHD1 chromatin complex to stimulate type III interferon response. Science (2011) 331(6022) : 1319-21.

Lebreton A*, Rafal T*, Dziembowski A et Séraphin B. Endonucleolytic RNA cleavage by a eukaryotic exosome. Nature (2008) 456(7224) : 993-7.

 auteurs ressource ; * co-auteurs




Intracellular bacterial infection reprograms gene expression.
Intracellular bacterial infection reprograms gene expression.